Littérature et football : coup au but ?
13 juin 2014
Comment choisir un atelier d’écriture qui me correspond ? (2/2)
18 juin 2014

Comment choisir un atelier d’écriture qui me correspond ? (1/2)

Atelier d'écriture

Vous hésitez encore à vous inscrire dans un atelier d'écriture, mais êtes à deux doigts de le faire. Pour autant, vous habitez en région parisienne et vous ne savez pas lequel choisir ? Voici un petit guide en 10 points pour vous permettre de faire un choix éclairé. Voici la première partie de notre article (la suite ici).

1/ Qu'est-ce que je veux faire en atelier d'écriture ?

Certains ateliers sont orientés vers l'introspection, un peu comme un cabinet de psychanalyse. D'ailleurs, les animateurs sont d'origine psy. D'autres préfèrent être un cercle social, où l'écriture a une mission de lien. Par exemple entre personnes âgées, ou entre jeunes qui vivent des difficultés. Certains ateliers se fondent sur OULIPO pour proposer des jeux d'écriture ou de l'écriture à contrainte.

PluMe est axé sur l'écriture littéraire. L'objectif y est d'apprendre à écrire un roman, une nouvelle, de la poésie. Ou de savoir animer un blog avec des contenus rédactionnels efficaces. Dès lors, à l'inverse d'autres ateliers, dans une séance de deux heures, on y écrit moins qu'on y parle. L'objectif de l'atelier est de générer des heures d'écritures jusqu'à la prochaine séance.

2/ Pourquoi on peut progresser dans l'écriture en atelier ?

Selon le type d'atelier, on peut souhaiter s'amuser, passer un bon moment. Faire des rencontres ou tout simplement parfois se sortir d'un mauvais pas. Mais on peut aussi souhaiter arriver au bout d'un projet littéraire, sans obligatoirement avoir assez de confiance en soi ou de compétences - et le reconnaître est déjà un énorme pas de franchi.

Si on souhaite progresser en écriture, il faut choisir un atelier orienté vers l'écriture littéraire. L'animateur doit être capable de comprendre ce dont vous avez besoin pour progresser et vous proposer des solutions adaptées, selon votre rythme propre. Il ne s'agit pas, dans ce cas, de proposer des séances préformatées avec les mêmes exercices pour tout le monde. Il faut plutôt écouter chacun et lui offrir des clefs propres, spécifiques. C'est pourquoi un atelier où l'on peut progresser n'est pas composé de grands groupes. Au contraire.

Souvent, on ne progresse pas en écriture à cause de certains freins. Ce sont ces freins qu'ils faut réussir à dépasser. La confiance instaurée en atelier est primordiale pour que les futurs auteurs acquièrent de la confiance en eux. Cette condition est nécessaire pour qu'ensuite se crée une dynamique de progression.

3/ En atelier, vais-je devenir Proust ?

Il est évident qu'un atelier qui oblige des débutants à être Proust ne peut engendrer que de la déception. Ceux qui proposent monts et merveilles font des promesses qu'ils ne pourront pas tenir.

L'objectif d'un atelier d'écriture littéraire, c'est de faire en sorte que le participant s'assume tel qu'il est. Pourtant, au début de la démarche, le participant ne sais pas toujours ce dont il est capable. Se connaître mieux, savoir quels sont ses objectifs d'écriture profonds, puis acquérir des outils pour les atteindre est ce que proposent les ateliers PluMe. C'est déjà beaucoup. En un an, en 2013, deux grandes débutantes planchent sur leur premier roman. Une autre s'est découverte une appétence particulière pour la poésie. Une autre participante qui possédait des brouillons dans un tiroir depuis des années a pu tout remettre à plat et écrit désormais quotidiennement en osant faire lire sa production à son entourage. Les exemples de parcours individuels sont nombreux.

Aucun Proust n'est né. Mais il est à parier que plusieurs participants qui pensaient que l'écriture serait un simple loisir considèrent aujourd'hui l'écriture comme une passion. C'est déjà énorme.

4/ Je n'ai pas le niveau mais j'ai envie d'écrire. Mais j'ai honte de lire mes textes devant un groupe. Je n'oserai jamais.

En fait, un atelier bien conçu permet de se déculpabiliser totalement concernant ces problématiques de pudeur, de mise à nu, d'intimité, de culpabilité ou de mauvais niveau.

Roland Barthes a créé, dans ses Essais critiques, une belle distinction entre écrivain et écrivant. Un écrivant peut écrire à la perfection pour expliquer, témoigner, enseigner, en utilisant la langue comme un simple moyen d'expression. L'écrivain peut, lui, écrire dans une langue imparfaite, mais il propose une vision du monde, une description forte d'un point de vue.

Un atelier d'écriture bien conçu n’empiétera jamais sur votre vision du monde et fera, au contraire, tout son possible pour que vous soyez apte à l'exprimer sans la tronquer. Il y a évidemment une problématique d'introspection dans l'écriture, que vous serez seul à pouvoir mener. Nul ne le fera pour vous. Pour autant, on vous aidera à pouvoir partager votre point de vue sur le monde sans la moindre culpabilité, en vous montrant qu'il n'y a pas de morale en création, et que dans l'écriture de fiction, si on met de soi, on est tout de même bel et bien dans la fiction et l'imaginaire. On se situe dans la création. Quelle honte y a-t-il à raconter une histoire ?

Raconter une histoire n'est pas une question de "niveau" ou d'intimité, ni de mise à nu de soi face aux autres. Raconter une histoire implique seulement qu'en face, il y ait un lecteur. Ce fait est normal en écriture. Qui est ce lecteur ? Comment lui parler, comment lui exposer une vision du monde ?

Il n'y a pas d'écrivain sans lecteur, et cette prise de conscience fondamentale permet d'une part de se déculpabiliser, et d'autre part d'appréhender l'écriture avec sérénité. L'atelier PluMe explore beaucoup cette notion.

5/ Oui, j'ai plein d'idées, mais je ne sais pas écrire. Un atelier peut-il m'aider à avoir un style ?

Un bon atelier d'écriture ne peut pas vous promettre que vous allez développer un style révolutionnaire en dix leçons faciles. Ce serait un mensonge.

De la même manière, si vous proposer pendant un an des exercices fondés sur OULIPO peut être intéressant pour certaines prises de conscience - notamment que l'écriture demande du travail - on peut douter de l'efficacité de la démarche à terme pour l'écriture du roman.

L'atelier PluMe considère que l'écriture est une démarche très globale qui ne saurait se cantonner à la recherche du style. Les débutants pensent parfois qu'il suffit de prendre une feuille blanche, un stylo et de se laisser aller. Rien n'est moins vrai. Cette vision de l'écriture est romantique, assez jolie du point de vue symbolique, mais ne correspond pas à la réalité.

L'écriture, ce n'est pas la rédaction.

Un roman, une nouvelle, un recueil de poésie, un blog, se préparent bien en amont. Il faut créer un argument, se documenter, créer un schéma narratif, définir ses personnages, les actions, un axe chronologique, un plan. Puis ensuite seulement se lancer dans la rédaction. Une fois celle-ci achevée, il faut apprendre à se relire (de trois manières différentes !) et n'avoir aucun scrupule à réécrire des passages.

Toutes ces actions sont partie intégrante de l'écriture littéraire.

Chez PluMe, nous transmettons ce cadre méthodologique. Il paraît parfois au début un peu étrange, comme les pièces d'un puzzle qu'on découvre tout d'un coup. Puis au fur et à mesure, les prises de conscience apparaissent. Les outils finissent par être totalement intégrés sans douleur, et on se rend finalement compte qu'ils sont nécessaires et efficaces, ils deviennent des alliés.

Les participants finissent bien vite par comprendre qu'ils savent écrire, PluMe leur ayant montré la démarche. Et que les bonnes questions à se poser ne concernent pas l'écriture en général, mais bien un projet d'écriture en particulier.

En conclusion de ces cinq premiers points sur les ateliers d'écriture

Nous l'avons vu, il existe une profusion de types d'ateliers d'écriture. Tout dépend ensuite de ce que l'on cherche à faire. Mais il faut savoir que tous les ateliers ne vous aideront pas à progresser en écriture littéraire.

Voici donc un conseil fort que nous pouvons vous donner : sur internet, parcourez avec attention le site associé à l'atelier. S'il vous paraît obscur, autocentré, difficile à comprendre, fouillis, passez votre chemin : il est difficile à croire qu'un atelier efficace ne sache pas raconter sa propre histoire, ce qui est la moindre des choses.

Ensuite, n'hésitez pas à contacter le responsable des ateliers par téléphone. Il doit être en mesure de répondre à vos questions spécifiques sans vous noyer dans les généralités. Car un atelier d'écriture efficace, c'est un atelier dans lequel on s'adapte avant tout aux besoins des participants.

En savoir plus sur l'atelier d'écriture PluMe

Atelier d'écriture PluMe

Atelier d'écriture PluMe : cliquez pour télécharger un PDF

1 Comment

  1. […] Vous hésitez encore à vous inscrire dans un atelier d’écriture, mais êtes à deux doigts de le faire. Pour autant, vous habitez en région parisienne et vous ne savez pas lequel choisir ? Voici un petit guide en 10 points pour vous permettre de faire un choix éclairé. Voici la seconde et dernière partie de notre article (voir la première partie). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*