Inconscient, écriture et tout ce genre de choses…
6 mars 2014
La rhétorique ou l’art d’un style persuasif
11 mars 2014

Mise en ligne d’un travail universitaire avec WordPress

Mise en ligne d'un travail universitaire avec WordPress

L'objet premier d'un travail universitaire - article, mémoire, thèse... - c'est, quelle que soit la spécialité, qu'il soit trouvé, consulté et partagé. Comme aujourd'hui, avec le web 2.0, tout le monde peut tout mettre en ligne, il est logique d'avoir envie de mettre à disposition son travail par ce canal. Bien sûr, il existe des protocoles professionnels pour cela, comme HAL ou TEL. Mais parfois, ce genre d'outil n'est pas très en forme ('La recherche n'est pas accessible actuellement, merci de renouveler votre requête ultérieurement.') Et d'autres fois, on a plutôt envie d'aménager son travail de sorte d'offrir au lecteur des services personnalisés, tenant aux spécificités de sa propre discipline. Sachant qu'actuellement, WordPress est l'outil le plus populaire pour publier des contenus en ligne ou créer un blog, il est naturel d'essayer cet outil pour voir s'il est bien adapté à la mise en ligne de travaux universitaires. Alors, alternative viable ou non ?...

Mise en ligne d'un travail universitaire : la lisibilité

Premier enjeu, la lisibilité en ligne. Bien évidemment, il est hors de question de noyer le texte sous une apparence compliquée, dans une organisation d'écran en cinquante couleurs, trois colonnes, quarante liens... Le plus simple est le mieux sachant que c'est le contenu qui compte ici. Il est suffisamment ardu pour ne pas détourner la concentration du lecteur.

La première chose à faire est donc de sélectionner un thème visuel (un 'template' ou 'gabarit') qui mette en valeur les contenus, qu'ils soient textuels ou iconographiques, au détriment de la complexité de l'écran. Le plus simple est le mieux. Il est aussi possible de le créer soi-même si on possède les lumières pour ce faire.

Pour que la lisibilité soit optimale, la largeur de la zone de contenus doit être limitée à 80 à 90 caractères espaces comprises. Au-delà, l’œil a du mal à suivre et l'écran nécessite plusieurs colonnes pour ce contenu, ce qui est difficile à gérer facilement d'un point de vue éditorial.

Le texte doit bien sûr être noir sur blanc. Vous pouvez utiliser une police sans empattement pour faciliter la lecture, ou une police à empattement adaptée à l'écran. Dans Google Fonts, vous n'aurez que l'embarras du choix. Je milite pour une belle police à empattement, de type Garamond optimisée pour l'écran. Le gris typo ainsi offert est équilibré et reposant pour l’œil, plus qu'un simple arial habituel.

Pour incorporer votre police, n'oubliez pas de la spécifier dans le fichier 'style.css', en remplaçant dans le module p{} la police par défaut de votre thème par la police choisie, par exemple :

p {
text-align: justify;
text-indent: 15px;
font-family: 'Libre Baskerville', serif;
font-size: 16px;
color: #000;
}

N'oubliez pas non plus de définir la taille de votre police ('font-size'), en points, de sorte que le nombre de caractères en largeur soit le bon. Mieux vaut une police assez grande pour favoriser la lisibilité. Autant sur papier, 12px se justifient amplement, autant sur écran, on peut très bien aller jusqu'à 18px si la police est petite, plus même si vous avez une définition d'écran énorme (de type 1900x1200). La norme actuelle d'écran est 1280x1024, ce qui rend adaptée une police de 15 à 16 px selon sa force.

N'oubliez pas de justifier et d'indenter la première ligne de paragraphe, par exemple de 15 points, pour plus de lisibilité.

Vous devez aussi bien évidemment spécifier dans votre fichier 'head.php', entre les balises <head> et </head>, le code d'intégration de la police, soit par exemple ici :

<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Libre Baskerville' rel='stylesheet' type='text/css'>

Mise en ligne d'un travail universitaire : la navigation

L'un des enjeux majeurs de la mise en ligne est de pouvoir naviguer dans le document sans problème, de façon fluide, a fortiori d'autant plus simplement que le document est long. Une thèse de lettres peut faire 600 pages, et sa structure est parfois très complexe. Autant dire qu'il faut donc faciliter la vie au lecteur.

Je conseille de sectionner le document en petites parties équivalant à 5 ou 6 pages Word. Si ce n'est pas le cas dans le document original, il faut le retravailler spécialement pour créer des sous-parties faisant à peu près ce format. Ceci permet ensuite de créer un plan bien structuré pour l'écran.

Si le temps ne manque pas, il faut incorporer des sous-titres pour rendre le tout encore plus aérer et lisible. La lecture écran demande beaucoup d'accompagnement du lecteur, beaucoup plus que la lecture papier.

Il s'agit ensuite, dans WordPress, d'intégrer chaque sous-partie comme une page (et non comme un article...) et de l'intituler selon le numéro d'ordre et le nom de la partie. Paramétrez aussi vos permaliens de manière explicite, en cochant "nom de l'article", pour favoriser le référencement naturel SEO.

Voici un exemple de structure de document :

I.1) La recherche d’un logos dans un monde obscur soumis aux faussetés

  • I.1.1) Détruire les fausses croyances par la méfiance envers l’évidence et par une distanciation rigoureuse
    • I.1.1.b) La dialectique de la croyance et de la crainte
    • I.1.1.c) Les degrés de la croyance et les degrés du savoir : de la nécessité d’une éducation brisant les préjugés
    • I.1.1.d) Conclusion : détruire les fausses croyances par le doute est une démarche nécessaire pour contempler le monde

Afin de bien structurer ces sections entre elles, il ne faut pas hésiter à utiliser le principe des pages parents et filles de WordPress, exactement à la manière dont on structure un document maître dans Word. Ainsi, le schéma à suivre peut être le suivant :

Partie I : pas de page parent (racine)

  • I.1 < page fille de partie I
    • I.1.1 < page fille de I.1
      • I.1.1.a < page fille de I.1.1
      • I.1.1.b < page fille de I.1.1
    • I.1.2 < page fille de I.1
  • I.2 < page fille de Partie I

Partie II : pas de page parent (racine)

Attention toutefois à ne pas multiplier la profondeur d'arborescence. 4 niveaux, c'est le maximum. Plus de niveaux rend le référencement naturel difficile.

L'enjeu est ensuite de permettre au lecteur de naviguer dans ces sections. Un plan doit donc être disponible sur chaque page !

Je conseille l'utilisation du plugin Advanced Menu qui va faciliter cette démarche en présentant sur tout le site le plan global du document dans un format maniable, par exemple une drop box dépliable ne prenant aucune place en colonne de droite ou en pied de page.

Pour faciliter la navigation, il est aussi loisible de permettre une navigation linéaire en bas de page, pour passer à la section suivante ou à la section précédente sans déplier le menu de navigation global.

Mise en ligne d'un travail universitaire : les notes de bas de page

C'est maintenant que les vrais ennuis commencent. WordPress n'est pas adapté à la gestion automatique des notes de bas de page. Imaginons que votre travail ait été conçu sous traitement de texte (Word, LibreOffice, etc.) : le plus pratique est a fortiori de faire un copier-coller depuis votre traitement de texte vers votre éditeur de texte de WordPress. Or, si vous faites ceci, vous constaterez avec dépit que les notes de bas de page ne fonctionnent pas. D'ailleurs, si vous avez de l'expérience en la matière, vous savez que le copier-coller depuis Word sous n'importe quel éditeur texte d'un CMS, s'il est tentant, est très souvent défaillant car les tags de Word, masqués, sont aussi copiés-collés d'une manière opaque et résiduelle, brouillant le code html du CMS.

Pour comprendre pourquoi les notes collées depuis Word ne fonctionnent pas sous WordPress, il faut connaître le fonctionnement d'une note de bas de page en html. Le principe est le suivant :

Appel de note :
Ceci est un appel de note[1]
Code en html :

Ceci est un appel de note <a title="" href="#_ftn1" name="_ftnref1">[1]</a>

Ceci signifie que l'appel de note (le petit chiffre entre crochets) est mis en hyperlien vers une ancre dans le texte (signalée par un dièse) qui s'appelle ici _ftn1 et qui représente la note elle-même. D'autre part, et c'est très important, cet appel de note est nommé et ancré (ici _ftnref1) de sorte qu'en bas de page, on puisse cliquer sur la note afin de revenir au texte où est situé l'appel de note sans perdre le fil de la lecture. Ceci est rendu nécessaire par le format du texte sur écran, qui est publié à la suite dans toute la hauteur de la page.

La note elle-même, hors texte, en bas de page :
[1] Ceci est la note de bas de page
Code en html :

<a title="" href="#_ftnref1" name="_ftn1">[1]</a> Ceci est la note de bas de page

Comme on le devine, la note de bas de page pointe elle-même vers l'ancre où est situé l'appel de note (ftnref1) et est elle-même référencée par une ancre, _ftn1.

En fait, la note de bas de page n'est donc rien d'autre que deux ancres qui pointent un hyperlien chacune l'une sur l'autre au sein d'un texte !

En pratique, cela donne quelque chose comme ça [1]. Le problème, c'est qu'on ne va pas s'amuser à écrire manuellement ce code à chaque note dans un document qui comporte plusieurs milliers de notes de bas de page et qui sont toutes mal retranscrites sous WordPress depuis Word !...

Personnellement, j'ai donc développé un petit programme en php/MySQL qui permet de faire cette manœuvre lourde de réécriture du code en moins de temps. Mais ceci reste péniblissime tout de même à faire. Le principe est le suivant :

  • On copie-colle la section depuis Word dans un nouveau document Word vierge, de manière à faire en sorte que les tags d'appels de note de Word deviennent relatifs (sinon ils pointent nativement sur votre disque dur, ce qui les rend inutilisables ensuite pour la mise en ligne. Je sais très bien que ceci est fantaisiste, mais bon, c'est Microsoft...)
  • On copie-colle ce texte dans l'éditeur de Worpress et on en profite pour le mettre en forme (justification, titres, etc.) Dans Worpress, on passe ensuite au mode html, et on copie le code ainsi sécrété. En l'étudiant, on se rend compte qu'il manque la moitié du code qui convient aux notes de bas de page pour qu'elles fonctionnent...
  • On colle le code HTML dans un éditeur texte (comme notepad++, gratuit et très bien fait) afin de convertir, par rechercher/remplacer, les apostrophes et les guillemets en caractères utilisables pour du php. Habituellement, pour traiter du texte ou du html en php, je convertis les apostrophes en * et les guillemets en § ;
  • Je copie le résultat dans une variable de mon programme en php (pour traiter ici 160 appels de notes au maximum par section). (Si le sujet vous intéresse, installez EasyPHP pour développement et suivez un bon tutoriel.) Dans ce programme, mon texte s'appelle $a. Il ressemble à ceci :
<html>
<head>
<meta content="text/html; charset=utf-8" http-equiv="content-type">
</head>
<body>

<?php
$a="<h2>Conclusion : La philosophie francienne du Désir et le XX<sup>e</sup> siècle</h2>
&nbsp;
<p style=§text-align: justify;§>Le 12 octobre 1924, Anatole France décède après une longue agonie. Des obsèques nationales sont célébrées à Paris le 18 octobre, avant son inhumation au cimetière de Neuilly. Une foule immense est amassée devant le catafalque. On parle de 200.000 personnes au moins<a title=§§ href=§#_ftn1§>[1]</a>. Il est vrai que le Cartel des Gauches est alors au pouvoir. Tous les journaux louent le grand écrivain, Prix Nobel de Littérature le 10 novembre 1921, même si certains journaux d’extrême gauche – comme <i>L’Humanité </i>– reprochent à notre auteur de s’être détaché du communisme après la guerre<a title=§§ href=§#_ftn2§>[2]</a>.</p>
<p style=§text-align: justify;§>Cependant, quel contraste frappant avec le souvenir qu’on peut avoir aujourd’hui d’Anatole France… Certes, un grand nombre de rues, de squares, d’écoles et même certaines stations de métro portent le nom de notre écrivain. Mais que reste-t-il <i>vraiment</i> aujourd’hui du Désir francien ?</p>
<p style=§text-align: justify;§>Le 18 octobre 1924, les surréalistes éditent un pamphlet extrêmement violent contre France, <i>Un Cadavre</i>, et tentent de faire un scandale lors de ses obsèques. Breton<a title=§§ href=§#_ftn3§>[3]</a>, Eluard et Aragon y participent. Ce dernier y est sans doute le plus virulent. Marie-Claire Bancquart y voit une sorte d’erreur de jeunesse<i> </i>:</p>
Blablablablabla
<p style=§text-align: justify;§></p>

<div><br clear=§all§ />

<hr align=§left§ size=§1§ width=§33%§ />

<div style=§text-align: justify;§>

<a title=§§ href=§#_ftnref1§>[1]</a> C’est quatre fois plus qu’aux obsèques de Jean Paul Sartre…

</div>
<div style=§text-align: justify;§>

<a title=§§ href=§#_ftnref2§>[2]</a> Voir <i>L’Humanité</i> du 13 et du 16 octobre 1924.

</div>
<div style=§text-align: justify;§>

<a title=§§ href=§#_ftnref3§>[3]</a> Breton sera pris à son propre piège lorsque les exclus du mouvement surréaliste rédigeront à son encontre un autre pamphlet intitulé lui aussi <i>Un Cadavre</i>, en janvier 1930.

</div>
</div>
";

function strReplaceAssoc(array $replace, $subject) {
return str_replace(array_keys($replace), array_values($replace), $subject);
}

//conversion des notes défaillantes de Word en notes fonctionnant en html par une table de conversion
$replace = array(
'href=§#_ftn1§' => 'href=§#_ftn1§ name=§_ftnref1§',
'href=§#_ftn2§' => 'href=§#_ftn2§ name=§_ftnref2§',
'href=§#_ftn3§' => 'href=§#_ftn3§ name=§_ftnref3§',
'href=§#_ftn4§' => 'href=§#_ftn4§ name=§_ftnref4§',
'href=§#_ftn5§' => 'href=§#_ftn5§ name=§_ftnref5§',
'href=§#_ftn6§' => 'href=§#_ftn6§ name=§_ftnref6§',
'href=§#_ftn7§' => 'href=§#_ftn7§ name=§_ftnref7§',
'href=§#_ftn8§' => 'href=§#_ftn8§ name=§_ftnref8§',
'href=§#_ftn9§' => 'href=§#_ftn9§ name=§_ftnref9§',
'href=§#_ftn10§' => 'href=§#_ftn10§ name=§_ftnref10§',
'href=§#_ftn11§' => 'href=§#_ftn11§ name=§_ftnref11§',
'href=§#_ftn12§' => 'href=§#_ftn12§ name=§_ftnref12§',
'href=§#_ftn13§' => 'href=§#_ftn13§ name=§_ftnref13§',
'href=§#_ftn14§' => 'href=§#_ftn14§ name=§_ftnref14§',
'href=§#_ftn15§' => 'href=§#_ftn15§ name=§_ftnref15§',
'href=§#_ftn16§' => 'href=§#_ftn16§ name=§_ftnref16§',
'href=§#_ftn17§' => 'href=§#_ftn17§ name=§_ftnref17§',
'href=§#_ftn18§' => 'href=§#_ftn18§ name=§_ftnref18§',
'href=§#_ftn19§' => 'href=§#_ftn19§ name=§_ftnref19§',
'href=§#_ftn20§' => 'href=§#_ftn20§ name=§_ftnref20§',
'href=§#_ftn21§' => 'href=§#_ftn21§ name=§_ftnref21§',
'href=§#_ftn22§' => 'href=§#_ftn22§ name=§_ftnref22§',
'href=§#_ftn23§' => 'href=§#_ftn23§ name=§_ftnref23§',
'href=§#_ftn24§' => 'href=§#_ftn24§ name=§_ftnref24§',
'href=§#_ftn25§' => 'href=§#_ftn25§ name=§_ftnref25§',
'href=§#_ftn26§' => 'href=§#_ftn26§ name=§_ftnref26§',
'href=§#_ftn27§' => 'href=§#_ftn27§ name=§_ftnref27§',
'href=§#_ftn28§' => 'href=§#_ftn28§ name=§_ftnref28§',
'href=§#_ftn29§' => 'href=§#_ftn29§ name=§_ftnref29§',
'href=§#_ftn30§' => 'href=§#_ftn30§ name=§_ftnref30§',
'href=§#_ftn31§' => 'href=§#_ftn31§ name=§_ftnref31§',
'href=§#_ftn32§' => 'href=§#_ftn32§ name=§_ftnref32§',
'href=§#_ftn33§' => 'href=§#_ftn33§ name=§_ftnref33§',
'href=§#_ftn34§' => 'href=§#_ftn34§ name=§_ftnref34§',
'href=§#_ftn35§' => 'href=§#_ftn35§ name=§_ftnref35§',
'href=§#_ftn36§' => 'href=§#_ftn36§ name=§_ftnref36§',
'href=§#_ftn37§' => 'href=§#_ftn37§ name=§_ftnref37§',
'href=§#_ftn38§' => 'href=§#_ftn38§ name=§_ftnref38§',
'href=§#_ftn39§' => 'href=§#_ftn39§ name=§_ftnref39§',
'href=§#_ftn40§' => 'href=§#_ftn40§ name=§_ftnref40§',
'href=§#_ftn41§' => 'href=§#_ftn41§ name=§_ftnref41§',
'href=§#_ftn42§' => 'href=§#_ftn42§ name=§_ftnref42§',
'href=§#_ftn43§' => 'href=§#_ftn43§ name=§_ftnref43§',
'href=§#_ftn44§' => 'href=§#_ftn44§ name=§_ftnref44§',
'href=§#_ftn45§' => 'href=§#_ftn45§ name=§_ftnref45§',
'href=§#_ftn46§' => 'href=§#_ftn46§ name=§_ftnref46§',
'href=§#_ftn47§' => 'href=§#_ftn47§ name=§_ftnref47§',
'href=§#_ftn48§' => 'href=§#_ftn48§ name=§_ftnref48§',
'href=§#_ftn49§' => 'href=§#_ftn49§ name=§_ftnref49§',
'href=§#_ftn50§' => 'href=§#_ftn50§ name=§_ftnref50§',
'href=§#_ftn51§' => 'href=§#_ftn51§ name=§_ftnref51§',
'href=§#_ftn52§' => 'href=§#_ftn52§ name=§_ftnref52§',
'href=§#_ftn53§' => 'href=§#_ftn53§ name=§_ftnref53§',
'href=§#_ftn54§' => 'href=§#_ftn54§ name=§_ftnref54§',
'href=§#_ftn55§' => 'href=§#_ftn55§ name=§_ftnref55§',
'href=§#_ftn56§' => 'href=§#_ftn56§ name=§_ftnref56§',
'href=§#_ftn57§' => 'href=§#_ftn57§ name=§_ftnref57§',
'href=§#_ftn58§' => 'href=§#_ftn58§ name=§_ftnref58§',
'href=§#_ftn59§' => 'href=§#_ftn59§ name=§_ftnref59§',
'href=§#_ftn60§' => 'href=§#_ftn60§ name=§_ftnref60§',
'href=§#_ftn61§' => 'href=§#_ftn61§ name=§_ftnref61§',
'href=§#_ftn62§' => 'href=§#_ftn62§ name=§_ftnref62§',
'href=§#_ftn63§' => 'href=§#_ftn63§ name=§_ftnref63§',
'href=§#_ftn64§' => 'href=§#_ftn64§ name=§_ftnref64§',
'href=§#_ftn65§' => 'href=§#_ftn65§ name=§_ftnref65§',
'href=§#_ftn66§' => 'href=§#_ftn66§ name=§_ftnref66§',
'href=§#_ftn67§' => 'href=§#_ftn67§ name=§_ftnref67§',
'href=§#_ftn68§' => 'href=§#_ftn68§ name=§_ftnref68§',
'href=§#_ftn69§' => 'href=§#_ftn69§ name=§_ftnref69§',
'href=§#_ftn70§' => 'href=§#_ftn70§ name=§_ftnref70§',
'href=§#_ftn71§' => 'href=§#_ftn71§ name=§_ftnref71§',
'href=§#_ftn72§' => 'href=§#_ftn72§ name=§_ftnref72§',
'href=§#_ftn73§' => 'href=§#_ftn73§ name=§_ftnref73§',
'href=§#_ftn74§' => 'href=§#_ftn74§ name=§_ftnref74§',
'href=§#_ftn75§' => 'href=§#_ftn75§ name=§_ftnref75§',
'href=§#_ftn76§' => 'href=§#_ftn76§ name=§_ftnref76§',
'href=§#_ftn77§' => 'href=§#_ftn77§ name=§_ftnref77§',
'href=§#_ftn78§' => 'href=§#_ftn78§ name=§_ftnref78§',
'href=§#_ftn79§' => 'href=§#_ftn79§ name=§_ftnref79§',
'href=§#_ftn80§' => 'href=§#_ftn80§ name=§_ftnref80§',
'href=§#_ftn81§' => 'href=§#_ftn81§ name=§_ftnref81§',
'href=§#_ftn82§' => 'href=§#_ftn82§ name=§_ftnref82§',
'href=§#_ftn83§' => 'href=§#_ftn83§ name=§_ftnref83§',
'href=§#_ftn84§' => 'href=§#_ftn84§ name=§_ftnref84§',
'href=§#_ftn85§' => 'href=§#_ftn85§ name=§_ftnref85§',
'href=§#_ftn86§' => 'href=§#_ftn86§ name=§_ftnref86§',
'href=§#_ftn87§' => 'href=§#_ftn87§ name=§_ftnref87§',
'href=§#_ftn88§' => 'href=§#_ftn88§ name=§_ftnref88§',
'href=§#_ftn89§' => 'href=§#_ftn89§ name=§_ftnref89§',
'href=§#_ftn90§' => 'href=§#_ftn90§ name=§_ftnref90§',
'href=§#_ftn91§' => 'href=§#_ftn91§ name=§_ftnref91§',
'href=§#_ftn92§' => 'href=§#_ftn92§ name=§_ftnref92§',
'href=§#_ftn93§' => 'href=§#_ftn93§ name=§_ftnref93§',
'href=§#_ftn94§' => 'href=§#_ftn94§ name=§_ftnref94§',
'href=§#_ftn95§' => 'href=§#_ftn95§ name=§_ftnref95§',
'href=§#_ftn96§' => 'href=§#_ftn96§ name=§_ftnref96§',
'href=§#_ftn97§' => 'href=§#_ftn97§ name=§_ftnref97§',
'href=§#_ftn98§' => 'href=§#_ftn98§ name=§_ftnref98§',
'href=§#_ftn99§' => 'href=§#_ftn99§ name=§_ftnref99§',
'href=§#_ftn100§' => 'href=§#_ftn100§ name=§_ftnref100§',
'href=§#_ftn101§' => 'href=§#_ftn101§ name=§_ftnref101§',
'href=§#_ftn102§' => 'href=§#_ftn102§ name=§_ftnref102§',
'href=§#_ftn103§' => 'href=§#_ftn103§ name=§_ftnref103§',
'href=§#_ftn104§' => 'href=§#_ftn104§ name=§_ftnref104§',
'href=§#_ftn105§' => 'href=§#_ftn105§ name=§_ftnref105§',
'href=§#_ftn106§' => 'href=§#_ftn106§ name=§_ftnref106§',
'href=§#_ftn107§' => 'href=§#_ftn107§ name=§_ftnref107§',
'href=§#_ftn108§' => 'href=§#_ftn108§ name=§_ftnref108§',
'href=§#_ftn109§' => 'href=§#_ftn109§ name=§_ftnref109§',
'href=§#_ftn110§' => 'href=§#_ftn110§ name=§_ftnref110§',
'href=§#_ftn111§' => 'href=§#_ftn111§ name=§_ftnref111§',
'href=§#_ftn112§' => 'href=§#_ftn112§ name=§_ftnref112§',
'href=§#_ftn113§' => 'href=§#_ftn113§ name=§_ftnref113§',
'href=§#_ftn114§' => 'href=§#_ftn114§ name=§_ftnref114§',
'href=§#_ftn115§' => 'href=§#_ftn115§ name=§_ftnref115§',
'href=§#_ftn116§' => 'href=§#_ftn116§ name=§_ftnref116§',
'href=§#_ftn117§' => 'href=§#_ftn117§ name=§_ftnref117§',
'href=§#_ftn118§' => 'href=§#_ftn118§ name=§_ftnref118§',
'href=§#_ftn119§' => 'href=§#_ftn119§ name=§_ftnref119§',
'href=§#_ftn120§' => 'href=§#_ftn120§ name=§_ftnref120§',
'href=§#_ftn121§' => 'href=§#_ftn121§ name=§_ftnref121§',
'href=§#_ftn122§' => 'href=§#_ftn122§ name=§_ftnref122§',
'href=§#_ftn123§' => 'href=§#_ftn123§ name=§_ftnref123§',
'href=§#_ftn124§' => 'href=§#_ftn124§ name=§_ftnref124§',
'href=§#_ftn125§' => 'href=§#_ftn125§ name=§_ftnref125§',
'href=§#_ftn126§' => 'href=§#_ftn126§ name=§_ftnref126§',
'href=§#_ftn127§' => 'href=§#_ftn127§ name=§_ftnref127§',
'href=§#_ftn128§' => 'href=§#_ftn128§ name=§_ftnref128§',
'href=§#_ftn129§' => 'href=§#_ftn129§ name=§_ftnref129§',
'href=§#_ftn130§' => 'href=§#_ftn130§ name=§_ftnref130§',
'href=§#_ftn131§' => 'href=§#_ftn131§ name=§_ftnref131§',
'href=§#_ftn132§' => 'href=§#_ftn132§ name=§_ftnref132§',
'href=§#_ftn133§' => 'href=§#_ftn133§ name=§_ftnref133§',
'href=§#_ftn134§' => 'href=§#_ftn134§ name=§_ftnref134§',
'href=§#_ftn135§' => 'href=§#_ftn135§ name=§_ftnref135§',
'href=§#_ftn136§' => 'href=§#_ftn136§ name=§_ftnref136§',
'href=§#_ftn137§' => 'href=§#_ftn137§ name=§_ftnref137§',
'href=§#_ftn138§' => 'href=§#_ftn138§ name=§_ftnref138§',
'href=§#_ftn139§' => 'href=§#_ftn139§ name=§_ftnref139§',
'href=§#_ftn140§' => 'href=§#_ftn140§ name=§_ftnref140§',
'href=§#_ftn141§' => 'href=§#_ftn141§ name=§_ftnref141§',
'href=§#_ftn142§' => 'href=§#_ftn142§ name=§_ftnref142§',
'href=§#_ftn143§' => 'href=§#_ftn143§ name=§_ftnref143§',
'href=§#_ftn144§' => 'href=§#_ftn144§ name=§_ftnref144§',
'href=§#_ftn145§' => 'href=§#_ftn145§ name=§_ftnref145§',
'href=§#_ftn146§' => 'href=§#_ftn146§ name=§_ftnref146§',
'href=§#_ftn147§' => 'href=§#_ftn147§ name=§_ftnref147§',
'href=§#_ftn148§' => 'href=§#_ftn148§ name=§_ftnref148§',
'href=§#_ftn149§' => 'href=§#_ftn149§ name=§_ftnref149§',
'href=§#_ftn150§' => 'href=§#_ftn150§ name=§_ftnref150§',
'href=§#_ftn151§' => 'href=§#_ftn151§ name=§_ftnref151§',
'href=§#_ftn152§' => 'href=§#_ftn152§ name=§_ftnref152§',
'href=§#_ftn153§' => 'href=§#_ftn153§ name=§_ftnref153§',
'href=§#_ftn154§' => 'href=§#_ftn154§ name=§_ftnref154§',
'href=§#_ftn155§' => 'href=§#_ftn155§ name=§_ftnref155§',
'href=§#_ftn156§' => 'href=§#_ftn156§ name=§_ftnref156§',
'href=§#_ftn157§' => 'href=§#_ftn157§ name=§_ftnref157§',
'href=§#_ftn158§' => 'href=§#_ftn158§ name=§_ftnref158§',
'href=§#_ftn159§' => 'href=§#_ftn159§ name=§_ftnref159§',

//
'href=§#_ftnref1§' => 'href=§#_ftnref1§ name=§_ftn1§',
'href=§#_ftnref2§' => 'href=§#_ftnref2§ name=§_ftn2§',
'href=§#_ftnref3§' => 'href=§#_ftnref3§ name=§_ftn3§',
'href=§#_ftnref4§' => 'href=§#_ftnref4§ name=§_ftn4§',
'href=§#_ftnref5§' => 'href=§#_ftnref5§ name=§_ftn5§',
'href=§#_ftnref6§' => 'href=§#_ftnref6§ name=§_ftn6§',
'href=§#_ftnref7§' => 'href=§#_ftnref7§ name=§_ftn7§',
'href=§#_ftnref8§' => 'href=§#_ftnref8§ name=§_ftn8§',
'href=§#_ftnref9§' => 'href=§#_ftnref9§ name=§_ftn9§',
'href=§#_ftnref10§' => 'href=§#_ftnref10§ name=§_ftn10§',
'href=§#_ftnref11§' => 'href=§#_ftnref11§ name=§_ftn11§',
'href=§#_ftnref12§' => 'href=§#_ftnref12§ name=§_ftn12§',
'href=§#_ftnref13§' => 'href=§#_ftnref13§ name=§_ftn13§',
'href=§#_ftnref14§' => 'href=§#_ftnref14§ name=§_ftn14§',
'href=§#_ftnref15§' => 'href=§#_ftnref15§ name=§_ftn15§',
'href=§#_ftnref16§' => 'href=§#_ftnref16§ name=§_ftn16§',
'href=§#_ftnref17§' => 'href=§#_ftnref17§ name=§_ftn17§',
'href=§#_ftnref18§' => 'href=§#_ftnref18§ name=§_ftn18§',
'href=§#_ftnref19§' => 'href=§#_ftnref19§ name=§_ftn19§',
'href=§#_ftnref20§' => 'href=§#_ftnref20§ name=§_ftn20§',
'href=§#_ftnref21§' => 'href=§#_ftnref21§ name=§_ftn21§',
'href=§#_ftnref22§' => 'href=§#_ftnref22§ name=§_ftn22§',
'href=§#_ftnref23§' => 'href=§#_ftnref23§ name=§_ftn23§',
'href=§#_ftnref24§' => 'href=§#_ftnref24§ name=§_ftn24§',
'href=§#_ftnref25§' => 'href=§#_ftnref25§ name=§_ftn25§',
'href=§#_ftnref26§' => 'href=§#_ftnref26§ name=§_ftn26§',
'href=§#_ftnref27§' => 'href=§#_ftnref27§ name=§_ftn27§',
'href=§#_ftnref28§' => 'href=§#_ftnref28§ name=§_ftn28§',
'href=§#_ftnref29§' => 'href=§#_ftnref29§ name=§_ftn29§',
'href=§#_ftnref30§' => 'href=§#_ftnref30§ name=§_ftn30§',
'href=§#_ftnref31§' => 'href=§#_ftnref31§ name=§_ftn31§',
'href=§#_ftnref32§' => 'href=§#_ftnref32§ name=§_ftn32§',
'href=§#_ftnref33§' => 'href=§#_ftnref33§ name=§_ftn33§',
'href=§#_ftnref34§' => 'href=§#_ftnref34§ name=§_ftn34§',
'href=§#_ftnref35§' => 'href=§#_ftnref35§ name=§_ftn35§',
'href=§#_ftnref36§' => 'href=§#_ftnref36§ name=§_ftn36§',
'href=§#_ftnref37§' => 'href=§#_ftnref37§ name=§_ftn37§',
'href=§#_ftnref38§' => 'href=§#_ftnref38§ name=§_ftn38§',
'href=§#_ftnref39§' => 'href=§#_ftnref39§ name=§_ftn39§',
'href=§#_ftnref40§' => 'href=§#_ftnref40§ name=§_ftn40§',
'href=§#_ftnref41§' => 'href=§#_ftnref41§ name=§_ftn41§',
'href=§#_ftnref42§' => 'href=§#_ftnref42§ name=§_ftn42§',
'href=§#_ftnref43§' => 'href=§#_ftnref43§ name=§_ftn43§',
'href=§#_ftnref44§' => 'href=§#_ftnref44§ name=§_ftn44§',
'href=§#_ftnref45§' => 'href=§#_ftnref45§ name=§_ftn45§',
'href=§#_ftnref46§' => 'href=§#_ftnref46§ name=§_ftn46§',
'href=§#_ftnref47§' => 'href=§#_ftnref47§ name=§_ftn47§',
'href=§#_ftnref48§' => 'href=§#_ftnref48§ name=§_ftn48§',
'href=§#_ftnref49§' => 'href=§#_ftnref49§ name=§_ftn49§',
'href=§#_ftnref50§' => 'href=§#_ftnref50§ name=§_ftn50§',
'href=§#_ftnref51§' => 'href=§#_ftnref51§ name=§_ftn51§',
'href=§#_ftnref52§' => 'href=§#_ftnref52§ name=§_ftn52§',
'href=§#_ftnref53§' => 'href=§#_ftnref53§ name=§_ftn53§',
'href=§#_ftnref54§' => 'href=§#_ftnref54§ name=§_ftn54§',
'href=§#_ftnref55§' => 'href=§#_ftnref55§ name=§_ftn55§',
'href=§#_ftnref56§' => 'href=§#_ftnref56§ name=§_ftn56§',
'href=§#_ftnref57§' => 'href=§#_ftnref57§ name=§_ftn57§',
'href=§#_ftnref58§' => 'href=§#_ftnref58§ name=§_ftn58§',
'href=§#_ftnref59§' => 'href=§#_ftnref59§ name=§_ftn59§',
'href=§#_ftnref60§' => 'href=§#_ftnref60§ name=§_ftn60§',
'href=§#_ftnref61§' => 'href=§#_ftnref61§ name=§_ftn61§',
'href=§#_ftnref62§' => 'href=§#_ftnref62§ name=§_ftn62§',
'href=§#_ftnref63§' => 'href=§#_ftnref63§ name=§_ftn63§',
'href=§#_ftnref64§' => 'href=§#_ftnref64§ name=§_ftn64§',
'href=§#_ftnref65§' => 'href=§#_ftnref65§ name=§_ftn65§',
'href=§#_ftnref66§' => 'href=§#_ftnref66§ name=§_ftn66§',
'href=§#_ftnref67§' => 'href=§#_ftnref67§ name=§_ftn67§',
'href=§#_ftnref68§' => 'href=§#_ftnref68§ name=§_ftn68§',
'href=§#_ftnref69§' => 'href=§#_ftnref69§ name=§_ftn69§',
'href=§#_ftnref70§' => 'href=§#_ftnref70§ name=§_ftn70§',
'href=§#_ftnref71§' => 'href=§#_ftnref71§ name=§_ftn71§',
'href=§#_ftnref72§' => 'href=§#_ftnref72§ name=§_ftn72§',
'href=§#_ftnref73§' => 'href=§#_ftnref73§ name=§_ftn73§',
'href=§#_ftnref74§' => 'href=§#_ftnref74§ name=§_ftn74§',
'href=§#_ftnref75§' => 'href=§#_ftnref75§ name=§_ftn75§',
'href=§#_ftnref76§' => 'href=§#_ftnref76§ name=§_ftn76§',
'href=§#_ftnref77§' => 'href=§#_ftnref77§ name=§_ftn77§',
'href=§#_ftnref78§' => 'href=§#_ftnref78§ name=§_ftn78§',
'href=§#_ftnref79§' => 'href=§#_ftnref79§ name=§_ftn79§',
'href=§#_ftnref80§' => 'href=§#_ftnref80§ name=§_ftn80§',
'href=§#_ftnref81§' => 'href=§#_ftnref81§ name=§_ftn81§',
'href=§#_ftnref82§' => 'href=§#_ftnref82§ name=§_ftn82§',
'href=§#_ftnref83§' => 'href=§#_ftnref83§ name=§_ftn83§',
'href=§#_ftnref84§' => 'href=§#_ftnref84§ name=§_ftn84§',
'href=§#_ftnref85§' => 'href=§#_ftnref85§ name=§_ftn85§',
'href=§#_ftnref86§' => 'href=§#_ftnref86§ name=§_ftn86§',
'href=§#_ftnref87§' => 'href=§#_ftnref87§ name=§_ftn87§',
'href=§#_ftnref88§' => 'href=§#_ftnref88§ name=§_ftn88§',
'href=§#_ftnref89§' => 'href=§#_ftnref89§ name=§_ftn89§',
'href=§#_ftnref90§' => 'href=§#_ftnref90§ name=§_ftn90§',
'href=§#_ftnref91§' => 'href=§#_ftnref91§ name=§_ftn91§',
'href=§#_ftnref92§' => 'href=§#_ftnref92§ name=§_ftn92§',
'href=§#_ftnref93§' => 'href=§#_ftnref93§ name=§_ftn93§',
'href=§#_ftnref94§' => 'href=§#_ftnref94§ name=§_ftn94§',
'href=§#_ftnref95§' => 'href=§#_ftnref95§ name=§_ftn95§',
'href=§#_ftnref96§' => 'href=§#_ftnref96§ name=§_ftn96§',
'href=§#_ftnref97§' => 'href=§#_ftnref97§ name=§_ftn97§',
'href=§#_ftnref98§' => 'href=§#_ftnref98§ name=§_ftn98§',
'href=§#_ftnref99§' => 'href=§#_ftnref99§ name=§_ftn99§',
'href=§#_ftnref100§' => 'href=§#_ftnref100§ name=§_ftn100§',
'href=§#_ftnref101§' => 'href=§#_ftnref101§ name=§_ftn101§',
'href=§#_ftnref102§' => 'href=§#_ftnref102§ name=§_ftn102§',
'href=§#_ftnref103§' => 'href=§#_ftnref103§ name=§_ftn103§',
'href=§#_ftnref104§' => 'href=§#_ftnref104§ name=§_ftn104§',
'href=§#_ftnref105§' => 'href=§#_ftnref105§ name=§_ftn105§',
'href=§#_ftnref106§' => 'href=§#_ftnref106§ name=§_ftn106§',
'href=§#_ftnref107§' => 'href=§#_ftnref107§ name=§_ftn107§',
'href=§#_ftnref108§' => 'href=§#_ftnref108§ name=§_ftn108§',
'href=§#_ftnref109§' => 'href=§#_ftnref109§ name=§_ftn109§',
'href=§#_ftnref110§' => 'href=§#_ftnref110§ name=§_ftn110§',
'href=§#_ftnref111§' => 'href=§#_ftnref111§ name=§_ftn111§',
'href=§#_ftnref112§' => 'href=§#_ftnref112§ name=§_ftn112§',
'href=§#_ftnref113§' => 'href=§#_ftnref113§ name=§_ftn113§',
'href=§#_ftnref114§' => 'href=§#_ftnref114§ name=§_ftn114§',
'href=§#_ftnref115§' => 'href=§#_ftnref115§ name=§_ftn115§',
'href=§#_ftnref116§' => 'href=§#_ftnref116§ name=§_ftn116§',
'href=§#_ftnref117§' => 'href=§#_ftnref117§ name=§_ftn117§',
'href=§#_ftnref118§' => 'href=§#_ftnref118§ name=§_ftn118§',
'href=§#_ftnref119§' => 'href=§#_ftnref119§ name=§_ftn119§',
'href=§#_ftnref120§' => 'href=§#_ftnref120§ name=§_ftn120§',
'href=§#_ftnref121§' => 'href=§#_ftnref121§ name=§_ftn121§',
'href=§#_ftnref122§' => 'href=§#_ftnref122§ name=§_ftn122§',
'href=§#_ftnref123§' => 'href=§#_ftnref123§ name=§_ftn123§',
'href=§#_ftnref124§' => 'href=§#_ftnref124§ name=§_ftn124§',
'href=§#_ftnref125§' => 'href=§#_ftnref125§ name=§_ftn125§',
'href=§#_ftnref126§' => 'href=§#_ftnref126§ name=§_ftn126§',
'href=§#_ftnref127§' => 'href=§#_ftnref127§ name=§_ftn127§',
'href=§#_ftnref128§' => 'href=§#_ftnref128§ name=§_ftn128§',
'href=§#_ftnref129§' => 'href=§#_ftnref129§ name=§_ftn129§',
'href=§#_ftnref130§' => 'href=§#_ftnref130§ name=§_ftn130§',
'href=§#_ftnref131§' => 'href=§#_ftnref131§ name=§_ftn131§',
'href=§#_ftnref132§' => 'href=§#_ftnref132§ name=§_ftn132§',
'href=§#_ftnref133§' => 'href=§#_ftnref133§ name=§_ftn133§',
'href=§#_ftnref134§' => 'href=§#_ftnref134§ name=§_ftn134§',
'href=§#_ftnref135§' => 'href=§#_ftnref135§ name=§_ftn135§',
'href=§#_ftnref136§' => 'href=§#_ftnref136§ name=§_ftn136§',
'href=§#_ftnref137§' => 'href=§#_ftnref137§ name=§_ftn137§',
'href=§#_ftnref138§' => 'href=§#_ftnref138§ name=§_ftn138§',
'href=§#_ftnref139§' => 'href=§#_ftnref139§ name=§_ftn139§',
'href=§#_ftnref140§' => 'href=§#_ftnref140§ name=§_ftn140§',
'href=§#_ftnref141§' => 'href=§#_ftnref141§ name=§_ftn141§',
'href=§#_ftnref142§' => 'href=§#_ftnref142§ name=§_ftn142§',
'href=§#_ftnref143§' => 'href=§#_ftnref143§ name=§_ftn143§',
'href=§#_ftnref144§' => 'href=§#_ftnref144§ name=§_ftn144§',
'href=§#_ftnref145§' => 'href=§#_ftnref145§ name=§_ftn145§',
'href=§#_ftnref146§' => 'href=§#_ftnref146§ name=§_ftn146§',
'href=§#_ftnref147§' => 'href=§#_ftnref147§ name=§_ftn147§',
'href=§#_ftnref148§' => 'href=§#_ftnref148§ name=§_ftn148§',
'href=§#_ftnref149§' => 'href=§#_ftnref149§ name=§_ftn149§',
'href=§#_ftnref150§' => 'href=§#_ftnref150§ name=§_ftn150§',
'href=§#_ftnref151§' => 'href=§#_ftnref151§ name=§_ftn151§',
'href=§#_ftnref152§' => 'href=§#_ftnref152§ name=§_ftn152§',
'href=§#_ftnref153§' => 'href=§#_ftnref153§ name=§_ftn153§',
'href=§#_ftnref154§' => 'href=§#_ftnref154§ name=§_ftn154§',
'href=§#_ftnref155§' => 'href=§#_ftnref155§ name=§_ftn155§',
'href=§#_ftnref156§' => 'href=§#_ftnref156§ name=§_ftn156§',
'href=§#_ftnref157§' => 'href=§#_ftnref157§ name=§_ftn157§',
'href=§#_ftnref158§' => 'href=§#_ftnref158§ name=§_ftn158§',
'href=§#_ftnref159§' => 'href=§#_ftnref159§ name=§_ftn159§',
//remise en forme des apostrophes et des parenthèses dans le bon format html
'§' => '"',
'*' => ''',
'' => ''
);

echo strReplaceAssoc($replace,$a);
?>

</body>
</html>
  • Je fais tourner le programme, qui affiche dans mon navigateur web la section mise en forme avec les appels de note qui fonctionnent cette fois parfaitement en html.
  • Avec un clic droit de la souris, j'affiche le code-source de la page, et je copie tout le code qui se situe entre les balises <body></body> ;
  • Je colle ce code à la place dans l'ancien dans l'éditeur de WordPress en HTML et je publie ;
  • Et là, miracle absolu, ô merci Mon Dieu, la section est enfin convenablement publiée ! Avec un peu de pratique, cette manipulation demande 3 minutes par section.

Tout ceci est jouable pour un article ou un petit mémoire, mais pour une thèse comportant une centaine de section, ceci demande vraiment beaucoup de temps et d'attention. C'est ici qu'on constate donc que WordPress, outil polyvalent par excellence, n'est vraiment pas adapté à l'exercice...

Mise en ligne d'un travail universitaire : l'indexation

Le fondement d'un travail universitaire est de répondre aux besoins du lecteur et de lui faciliter la vie lors de ses propres recherches.

En papier, il est possible de créer par exemple un index rerum, un index nominem, etc, qui sont réellement des outils de recherche. Mais pour une parution en ligne, ce n'est pas le cas.

Pour compenser ceci, un moteur de recherche doit offrir la possibilité au lecteur de trouver tout ce qu'il cherche en quelques clics, sur la surface entière des contenus.

Le moteur de recherche par défaut de WordPress avoue ici parfaitement ses limites. Je conseille donc d'installer un moteur plus puissant, comme Relevanssi, qui va vous permettre de contrôler toute l'indexation du site pour une recherche rapide et assez fiable du point de vue de sa pertinence sur toute la surface de vos pages.

C'est d'ailleurs ce problème qui, sous WordPress, pêche le plus. Il est évident que tous ces problèmes de mise en page, de lisibilité, de notes de bas de page n'existeraient pas s'il était possible de présenter, au lieu de texte en html, les sections du document en PDF.

Il suffirait alors simplement de les afficher - par exemple avec le plug in Google Doc Embedder - et de se passer totalement de rentrer dans tous ces détails techniques. Mais ceci est impossible.

Pourquoi ? Parce qu'il n'existe, sous WordPress, à l'heure actuelle, aucune solution pour indexer le contenu de pièces jointes en PDF. Google propose bien une solution, mais qui est payante pour un document épais, et qui est assujettie à la réputation de votre site. Ce n'est pas du tout ce qui est recherché ici, où on a besoin d'une indexation systématique et infaillible.

Sous Drupal par exemple, il est possible d'intégrer une recherche intégrale si vous avez la main sur un serveur Apache auquel vous aurez greffé la solution SOLR mais ceci n'est pas disponible sous WordPress. Et de toute manière, il est bien évident qu'on ne demande pas à un universitaire d'avoir les compétences d'un ingénieur en informatique 😉

Conclusion : WordPress difficilement adapté à la mise en ligne de travaux universitaires

Mise en ligne difficile avec Worpress

Il existe bien une autre solution intermédiaire : celle de créer un flipbook à partir du document intégral PDF de votre travail, par exemple en utilisant Calaméo ou équivalent. L'avantage est de profiter du moteur de recherche intégré, et de la mise en page originale de votre document, sans avoir à tout sectionner, mettre en forme, compiler dans tous les sens pour en faire du html digestible. Une version professionnelle du flipbook, sans publicité, n'est d'ailleurs pas ruineuse.

Mais il n'empêche qu'à mon sens, lire un document constitué exclusivement de texte sur ce support n'est pas nécessairement adapté (polices petites, navigation vite fastidieuse, lecture fatigante) et surtout reste très mauvais pour le référencement naturel du site. On comprend bien que les robots des moteurs de recherche ne creusent pas les contenus des flipbooks avec autant d'appétit que les contenus en html standard.

Car il va de soi, finalement, que l'objectif reste aussi que les lecteurs puissent trouver votre travail à tous les coups par une recherche sous Google, Bing ou Yahoo. Et pour cela, WordPress est imbattable, surtout avec un module de SEO supplémentaire comme celui de Yoast qui est lui aussi entièrement gratuit !...

Un exemple réel de mise en ligne sous WordPress

Je livre à votre œil aguerri le résultat de toutes ces expérimentations pour ma thèse de doctorat mise en ligne (pour l'instant sous une url bizarre mais provisoire). Le tout a vocation à évoluer. N'hésitez pas à me laisser un commentaire pour me permettre d'améliorer la chose.

Notamment, je cherche pour l'heure un moyen d'améliorer l'indexation grâce à une transposition d'un index rerum et nominem en ligne par sections. Croyez-moi si vous le voulez, mais la tâche est vraiment très ardue. Il existe des solutions, mais ça, c'est une autre histoire !

 

--------------------------------------------

[1] J'espère que les choses sont bien claires pour les notes de bas de page ! 😉

 

1 Comment

  1. […] en ligne exige un grand nombre d’ajustements. Concernant un travail universitaire, comme nous l’avions déjà signalé dans un premier article sur le sujet, le fondement est de faciliter la vie de celui qui consulte la publication. Or, comme la structure […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *